Je vous ai laissé la dernière fois en compagnie d'une parisienne (qui se prenait pour Pocahontas !). Il ne fallait qu'un pas pour vous emmener du côté de Montmartre cette fois-ci. D'autant que La Parisienne en question avait honteusement volé sa place dans l'ordre des parutions, concours oblige ! ^^

Montmartre est un quartier de Paris que j'affectionne tout particulièrement comme un certain nombre d'entre vous...au départ c'était surtout pour le côté pittoresque de ses rues, la place des peintres, le Sacré coeur...et puis est venu s'ajouter à ça la découverte de ses lieux de perdition pour couturières.

En novembre dernier, souvenez-vous, j'ai eu l'immense joie de passer deux jours sur la Capitale pour le salon Création et Savoir Faire. L'occasion de rencontrer certaines de mes copines blogueuses (coucou les filles !), de faire le plein de jolies matières et de jolis patrons...et notamment le bien nommé Aime comme Montmartre sorti pour l'occasion par Marie.

S'est ajoutée à ça une journée spéciale découverte de ces lieux de perdition dont je vous parlais à l'instant, en compagnie de notre très chère Fred d'AikElo qui a bien voulu nous servir de guide (merci encore !). Nous avons donc pu nous y égarer pendant quelques heures. Et il n'était pas question que je reparte de cet endroit sans le tissu pour réaliser mon manteau Montmartre. (Un Montmartre taillé dans du tissu acheté à Montmartre, c'est particulier quand même, non !? ^^). C'est aux Coupons de Saint Pierre que j'ai trouvé mon bonheur ! Je cherchais un lainage bleu marine, et je suis tombée sur ce coupon, mélange de laine et cachemire (en marron dans le lien, le bleu marine n'est apparement plus disponible). J'avais envie d'une jolie doublure, et même si je savais que ce n'était pas l'idéal pour enfiler des manches, qui sont de surcroit plutôt étroites, j'ai opté pour un joli coton fleuri.

Les deux coupons étant taillés en 3 mètres, j'avais largement de quoi faire. Je n'ai pas utilisé le métrage préconisé dans le patron et pourtant la lisière du lainage n'étant pas utilisable sur 3/4 cms à cause du marquage jaune, j'ai dû changé le plan de coupe (d'où une petite frayeur au départ puisque le patron préconise 2,80 m de tissu en 150 de laize...j'ai cru que mon patron ne tiendrait pas !). Au final il me reste encore environ 70 cms qui pourrait me servir pour une Mini par exemple ! Même chose pour la doublure, Marie a prévu large !

J'ai choisi de le tailler en 38, comme d'habitude. J'ai juste rallongé le corps de 3 cms pour ma stature  (et j'aurais dû faire de même pour les manches qui sont un peu courtes, mais ce n'est pas trop gênant). Le montage est très bien expliqué et l'assemblage du corps et de la doublure est assez inhabituel, mais l'ajustement est parfait et les finitions sont impeccables. La plus grosse difficulté fut pour moi dans l'assemblage du col au corps avec des angles arrondis (oui, je sais c'est bizarre !^^) un petit peu complexes à coudre, mais j'y suis arrivée !

DSC_0241

DSC_0242

Je suis plutôt contente de mes poches doublées de coton fleuris, même si on devine le contraste du tissu en coton sur le marine...

DSC_0243

DSC_0244

et les finitions intérieures impeccables grâce au montage plutôt ingénieux (et que je ne connaissais pas avant) proposé par Marie. Il s'agit de monter la doublure sur le corps par le bas et l'encolure avant d'avoir terminé les coutures de côtés...surprenant mais très ludique !

DSC_0245

DSC_0249

DSC_0252

Petit détail de finition avec cette jolie étiquette en provenance de Edition Ephémère de Mme Dentelles Oxydées (achetée en ruban sur son stand du CSF)dont j'admire tout particulièrement le travail !

DSC_0253

DSC_0254

Ici le détail des angles arrondis qui m'ont posé le plus de soucis pour qu'ils soient harmonieux et sans pointe de fronce

DSC_0256

DSC_0263

DSC_0266

DSC_0274

Sur les trois photos suivantes, la coupe légèrement oversize et l'étroitesse des manches est mise en avant. Avec un gros pull, ça sert au niveau des bras. Mieux vaut opter pour un pull fin. Pour cette version, ça tombe bien car mon lainage est  fin et convient à la mi-saison, mieux qu'à la froideur hivernale !

DSC_0278

DSC_0279

DSC_0281

DSC_0284

DSC_0295

DSC_0327

DSC_0328

Au final, ce fut une couture sympa à réaliser. Je pense que je retenterai dans un tissu différent, peut-être une gabardine, pour une version printanière...si je retrouve le patron (je n'arrive pas à remettre la main dessus depuis que j'ai chamboulé mon atelier !).

Des bises, les filles !

Tampon 2