...pour un perfecto.

Quand j'ai découvert le site de Pretty Mercerie, j'ai eu un véritable coup de coeur pour un de leurs tissus (qui à mon grand étonnement n'a pas beaucoup fleuri sur la blogo !^^). Il s'agit d'un joli jacquard répondant au nom poétique d'Affecteuse Pensée, représentant justement de jolies pensées couleur Bleu Klein (une couleur dont je suis friande) sur un fond noir irisé. Je crois que ce fût le premier tissu (entre autres jerseys et molletons) à atterrir dans mon panier.

J'ai tout de suite su que j'en ferais une veste. Mais comme il s'agissait d'un tissu légèrement "distingué", je souhaitais casser le côté chic par un modèle un peu Rock. Comprenez ici que j'avais envie d'une veste style Perfecto. J'ai donc parcouru le web, et plus particulièrement le site de Mme Burda pour trouver le patron idéal. Après en avoir épinglé quelques uns sur mon Pinterest, j'ai finalement jeté mon dévolu sur le modèle  n ° 115 de mars 2012. J'ai l'habitude maintenant d'acheter en ligne les patrons PDF, mais ceux-ci n'existent sur le e-shop qu'en anglais ou en allemand. Mes 7 années d'apprentissage linguistique de l'allemand n'ayant pas laissé plus de traces dans ma mémoire qu'un joli mot écrit sur le sable avant le passage d'une petite vague pleine d'écume (oui je suis poète pafois !), je me suis naturellement dirigée vers la version anglaise, en me disant que cela devrait passer tout seul...hum hum ! C'était sans compter que le langage de Mme Burda en anglais n'était pas plus compréhensible que le beuglement d'un veau  en train de têter... (ne me demandez pas pourquoi cette image, je n'en sais rien !).

J'ai donc crié au secours sur IG et bien m'en a pris car dans les 5 minutes qui suivaient, la jolie Emilie  m' envoyait les explications françaises en MP. Il se trouve qu'elle-même avait réalisé cette veste en liberty, et je me suis rappelée à cet instant là, que c'était grâce à ce modèle publié notamment chez les addicts, que j'avais découvert son univers ! Quelle jolie coïncidence ! Merci encore ma Belle !!^^

Je savais d'avance que la réalisation de cette veste demanderait un peu de concentration, de patience et de minutie.  Parfois j'aime me lancer des défis afin d'améliorer mes capacités en couture. Il ne faut pas rester sur les sentiers battus si l'on veut progresser, et savoir parfois prendre des risques !

Le premier défi se trouvait dans le nombre de pièces à découper ! Pas moins de 16 (la plupart du temps en double), sans compter la doublure et l'entoilage ! J'ai pris mon temps, en épinglant chaque morceau afin de ne pas me mélanger les pinceaux.

La deuxième difficulté  était une évidence avant même que je ne commence : la réalisation des poches passepoilées et zippées. Toute une aventure pour moi qui ne suit (ou n'était !) pas copines avec les fermetures éclaires. Je n'ai évidemment pas compris tout de suite comment faire ! J'aurais pu courir au massacre mais grâce à un instant de lucidité (je m'étonne moi-même !) j'ai rattrapé le coup. J'avais évidemment coupé la poche en son milieu avant de m'apercevoir que les passepoils n'étaient pas bien placés (et se chevauchaient donc au lieu de se retrouver bord à bord). Je me suis donc aidé d'un tuto très bien fait trouvé chez Threed and Needles ainsi que du tuto de Sacôtin. Ni une ni deux, j'ai recollé un morceau d'entoilage sur l'ouverture afin de maintenir les deux bords ensemble et pouvoir retravailler la pose du passepoil. (Je me rends compte que pour celles qui n'auraient pas réaliser de poche passepoilée, je suis à la limite du langage burdesque là !). Et là, quasi miracle, sans être parfaits, mes passepoils étaient bien placés, la fermeture prise en sandwich entre le tissu et la doublure ! Première victoire !

La troisième difficulté est arrivée avec la pose du bracelet d'ourlet du bas  (la ceinture) trop court de 15 cms ! Première coquille ! Et oui ! Mme Burda n'est pas exempte de petites grosses erreurs ! C'est la deuxième fois que cela m'arrive (pour rappel, lors de la réalisation de ma robe-chemise, j'avais déjà constater une erreur de 2 cms sur le col !). N'ayant pas assez de tissu pour le recouper, j'ai ajouter les 15 cms manquant par une couture qui finalement se retrouve camouflée sous la pose du zip central.

A ce sujet, la pose du zip central droit m'a donné du fil à retordre mais à ce moment-là, il s'agissait d'une erreur d'étourderie ! Je l'avais posé en décalé par rapport à la ceinture. Il m'a donc fallu user du découds-vite pour le réajuster plus bas.

Ajoutez à cela la pose du col qui s'est révélé trop petit pour le faire coïncider avec les marques de placement prévues sur le patron. Deuxième coquille !N'ayant pas assez de tissu pour le recouper, je l'ai juste centré par rapport à la ligne de dos et le résultat n'est pas catastrophique, voir même indécelable. Là encore, j'ai longtemps lu et relu les explications de Mme Burda, à m'en arracher les cheveux ! C'est grâce à Mme Le Papillon, qui m'a tout simplement conseillé de suivre mon instinct, que tout a fini par s'éclairer ! (merci encore Emilie !). A trop vouloir déchiffrer ligne par ligne les explications, j'en perdais mon latin !

Cinquième difficulté : la pose du zip gauche que j'ai choisi de coudre plus à droite de la ligne de couture préconisée afin de resserrer le perfecto en largeur (car à ce moment-là je le trouvais un poil grand...vous comprendrez pourquoi plus tard). Du coup, j'ai été obligé de condamner une poche, qui finalement ne servira qu'esthétiquement. Mais surtout, j'ai bataillé avec une bande de tissu de 2 cms de large sur laquelle je devais faire des rentrées de couture de 0,5 cms sur un jacquard un peu raide, il faut le dire ! Coudre une bande aussi fine m'a donné des sueurs froides et je pense que si je dois refaire ce modèle je la taillerai légèrement plus large !

Enfin, quelques doutes sont apparus pour finaliser la pose de la doublure aux manches ! Vous savez : cette drôle de gymnastique à réaliser avec 4 tubes à relier ensemble, cette gymnastique qui vous triture les méninges, accentuée par la présence de fente de manches ! Fatiguée de m'accrocher à un texte qui devenait au fur et à mesure de plus en plus indigeste, je me suis lancée en free style ! Je crois que j'ai abouti au résultat voulu...en tout cas, moi ça me plait comme ça !

Je n'étais pas mécontente d'arriver au bout de ce challenge, qui m'a quand même pris un certain temps ! J'espère ne pas vous avoir dégouté(e)s à tout jamais de réaliser ce genre de pièce ! Sachez seulement ô combien on est fière d'en arriver à bout et malgré ses quelques imperfections (si si !) je suis plus que ravie de ma veste ! Elle a cependant un inconvénient (et de taille !) saurez-vous le trouver ?

 1080

1079

1081

1082

1083

1084

1085

 

1087

Ici la fameuse bande de 2 cms avec rentrées de couture : on voit bien à cet endroit l'irrégularité de la largeur !

1088

J'ai ajouté quelques clous aux endroits stratégiques pour consolider les coutures (et aussi pour faire joli !)

1090

1092

Et voici portée !

1094

1095

1096

1099

1100

1102

1103

1105

1108

Alors ? Avez-vous trouvé son inconvénient ? Il est de taille, non ?

Je le concède, jeu de mots à deux balles pour expliquer qu'à la fin de ma réalisation, je n'étais pas convaincue par le choix de...la taille justement ! Je la trouve un peu grande ! Et force m'est de reconnaître que je ne suis pas innocente ! Inquiète des erreurs trouvées sur le patron (et notamment des 15 cms manquant à la ceinture) je me suis mise en quête du pourquoi...Et malgré le fait qu'il s'agit bien de coquilles burdesques, j'ai finalement vérifié mon carré test d'impression...ce que j'avais oublié de faire avant recopiage du patron ! Désappointement total quand j'ai découvert que celui-ci faisit 11 x 11 au lieu de 10 x 10 ! Cette veste initialement prévue en 38, doit  faire un bon 40 aujourd'hui !

1109

Les manches sont trop longues mais cela ne me gêne pas puisque j'avais l'intention de les porter retroussées.

1110

La largeur de  poitrine est bien plus que suffisante ! Je ne m'appelle pas tout à fait Gina Lollobrigida (oui j'ai préféré cette comparaison à celle de Lolo Ferrari, j'ai bien fait hein ?) !

1111

Et malgré le fait que je retaille souvent la largeur d'épaule (ce que j'ai fait ici aussi forcément !), c'est encore un peu large !

1112

Et vous qu'en pensez-vous ?

1113

1114

1115

1116

1119

Cette veste reste un modèle parfait ! Avec une jupe ou sur un pantalon...voir avec une petite robe (à condition de la faire dans une taille bien ajustée).

1129

1130

1134

 Rock 'n roll attidude, les filles !

 

Tampon 2