...rencontre Quartz !

Je n'ai pas hésité longtemps quant au choix du deuxième modèle issu du livre Grains de Couture ! J'avais en stock un grand coupon de plumetis rose acheté l'année dernière pour réaliser une robe Burda qui n 'a finalement jamais vue le jour ! (Je ne sais pas pour vous, mais il est de ces coutures qui, si elles ne sont pas réalisées dans l'instant, passent d'envie !). Je me suis imaginée une superposition toute en légèreté des deux modèles, l'un venant "réchauffer" le premier lors des soirées estivales.

Partant du principe que les patrons sont modifiables à l'envie, j'ai d'abord redessiné le modèle  afin de l'ajuster à mes mensurations (pour celles qui me découvrent, entendez par là : ma poitrine avantageuse !), non sans avoir hésité sur la taille. Comme pour le quartz, j'aurais dû choisir la taille 40. Mais comme le modèle est très large et que j'avais envie de quelque chose de plus "ajusté", j'ai joué la rebelle et bifurqué sur le 38.

 Je suis du genre pressée (ou tout du moins de celles qui dégustent les instants précieux de liberté en dehors du travail pour coudre un peu, et donc qui n'ont pas le temps de perdre du temps...), j'ai pris la "sale habitude" de ne jamais faire de toile. Et ce n'est que depuis que j'ai lu les conseils d'Ivanne sur la modification parfois nécessaire des patrons que je me suis lancée dans cette aventure. J'ai trouvé un moyen à mi-chemin entre le "no alteration" (sans retouche, oui je me la pète !) et la toile. J'épingle le patron en papier sur Annabelle ma jumelle, et je modifie directement. Comme pour le quartz, j'ai principalement redessiné le devant  : j'ai enlevé la valeur d'une pince de poitrine et réhaussé les emmanchures pour qu'elles soient moins "tombantes". J'ai laissé tel quel le dos, si ce n'est que j'ai dû réduire d'un ou deux cms les côtés afin qu'ils s'alignent sur ceux du devant.

Je souhaitais que le quartz apparaisse par dessous (sinon la superposition n'avait plus d'intérêt), j'ai donc enlevé la valeur de 5 bons centimètres dans la longueur.

 Ivanne pose deux options aux poitrines généreuses pour éviter ou réduire l'effet montgolfière : supprimer les plis devant ou descendre la couture de ces même plis jusque sous la ligne de poitrine. J'ai choisi la deuxième solution. Tout le charme de ce modèle réside dans les plis, je trouvais dommage de les supprimer.

 

DSC_0287

 DSC_0286

DSC_0285

DSC_0283

Même si j'aime beaucoup les petits cols claudine, et que je trouve toujours ce détail ravissant sur un vêtement, j'ai du mal à les porter. J'ai préféré épurer ma version de Jadestone : je les ai remplacés par un passepoil kibrille (offert par Déborah : tu vois, il y a un peu de toi dans ma tunique !) que j'ai également posé en raccord aux bracelets de manches.

DSC_0289

DSC_0292

DSC_0294

Comme je suis très noeud-noeud (bow addict, comme dirait Le Papillon !), j'ai cousu un petit ruban en trompe-l'oeil parfaitement dans les tons ! Mais je suis aussi très Star addict, alors je n'ai pas pu m'empêcher de rajouter ces petits clous si mignons et cette petite breloque si ...migonne !

DSC_0296

DSC_0299

DSC_0314

DSC_0315

Au final, je suis totalement fan de cette association toute en douceur, légèreté et transparence !

Sur moi, oublié l'effet montgolfière et vive le souffle de vent !

DSC_0321

DSC_0331

DSC_0344

DSC_0356

DSC_0353

DSC_0367

DSC_0371

Si je devais trouver un petit bémol, il s'agirait de cette encolure qui a tendance à tomber vers l'arrière. Je ne sais pas si c'est dû au poids du tissu plus important (puisque plus de longueur) mais j'ai la sensation qu'il faudra que je réajuste  souvent ma tenue quand je la porterai !

Les coutures d'épaules ne sont pas toujours bien alignées et se retrouvent sur mes omoplates !

DSC_0401

DSC_0423

DSC_0429

Quoiqu'il en soit, je l'ai adopté et la tenue sera complète avec un short que je vous présenterai la prochaine fois (teasing !!!)

Tampon 2