...qui voulait être une star ! 

Comprenez : "L'histoire de la robe-chemise indomptable restée au fond du panier, qui se transforme en hit du dressing !"

L'année dernière, j'avais dans mes envies une petite veste en velours milleraies noir. Un petit tour chez mon fournisseur habituel de tissu et me voilà en possession d'un grand coupon de velours milleraies bleu nuit, voir noir bleuté...c'est comme vous voudrez !

Comme je ne couds pas toujours dans l'instant ce qui me trotte en tête, que j'ai mille idées et plusieurs envies à la fois, dont certaines m'arrivent comme des envies de faire... (euh je m'égare !) la petite veste s'est transformée dans ma tête en robe-chemise hivernale.

A cette époque, point de patron idéal en vue, envie de tenter un patron maison...de partir en live comme on dis (ça c'était dû à l'envie de ...non je m'égare encore !).

Mais pas complètement sans repère non plus ! J'ai pris comme base deux patrons Burda :

Le premier est un patron-pochette de chemise et le second est celui du modèle 130 B de mars 2011.

J'ai voulu faire un mix des deux. Je voulais un haut de chemise avec une jupe cousue, des brides pour passer une ceinture, des manches longues avec des poignets façon "mousquetaire".

Je suis donc partie dans un premier temps sur le patron de la chemise, pour les pinces, mais j'ai utilisé la technique de la patte polo de la robe 130B. J'ai ajouté à ce haut deux rectangles de tissu cousus sur les côtés, auquel j'ai ajouté un plis au milieu pour ajuster le bas au haut (vous me suivez ?). Entre temps, j'avais pris le soin d'ajouter mes brides de ceinture. J'ai également retaillé le col que je trouvais trop large ( je le voulais moins "Pelle à tarte" pour réutiliser les termes du Papillon ! ;) )

Heureuse d'en arriver à ce stade, je retourne le travail sur l'endroit...zut, j'ai inversé la pose des brides...pas très grave ! Essayons maintenant ! Arghhhhhh !

Mais c'est un sac à patates que je viens de réaliser ! La chemise est bien trop ample, la jupe bien trop longue ! J'ai l'air de rien...enfin si d'un sac à patates !

La solution n'était pas si compliquée à trouver en fait : on cintre en amplifiant les pinces et on raccourcit la jupe ! Sauf que à l'époque, ma jumelle Annabelle ne faisait pas encore partie de ma vie ! Allez reprendre des pinces de dos sur vous-même ! Ah c'est moins facile ! Découragée (et peut-être emportée vers d'autres projets moins chaotiques aussi !) je laissai trainer mon sac à patates dans un coin.

Vint enfin la naissance de ma jumelle Annabelle (comprenez" Annabelle vit le jour au pied du sapin de Noël par l'intermédiaire de petits bouts de papiers avec des € dessus!), le printemps....puis l'été....puis l'envie de coudre de l'automne-hiver ! Et mon cerveau qui se rappelle que là au fond du panier, il y a une petite robe-chemise qui pleure toute seule et qui peut-être pourrait devenir jolie grâce à Annabelle !

Ni une ni deux, on ressort le découd-vite (euh il était pas rangé en fait !) ! On reprend tout depuis le début ! On défait le pli devant, on vire les brides (pas besoin de ceinture finalement !),  on ajoute des fronces, on ajuste les pinces (mais on les ajuuuuuste vraiment !) et devant et derrière ! On reprend les têtes de manches...on les soutient par un fil de fronce... et les épaules, on les ajuste aussi tant qu'on y est ! Un petit biais liberty Tatum prune pour fignoler la bête par un ourlet rapporté en bas de jupe ! Quelques boutons métalliques (au passage je remercie les copines IG pour leur aide dans le choix ! ; )), un petit bout de ruban "J'aime Paris" , quelques clous Ki Sign et tadam !!

Me voilà très satisfaite du résultat sur Annabelle ! Alors comme Annabelle est ma jumelle, sur moi plus de sac à patates mais une jolie robe pour cet hiver !

 

DSC_0552

 

Le col retaillé que je peux porter sagement ou relevé pour un style plus rock and roll !

 

DSC_0551

 

Les boutons minutieusement choisis grâce à une équipe de couturières Instagrameuses !

 

DSC_0553

 

La petite étoile qui change tout !

DSC_0555

DSC_0556

 

Les petites fronces de jupe

DSC_0557

 

Les petites fronces de têtes de manche

DSC_0559

 

Le petit ruban "J'aime Paris"

DSC_0558

 

Et LA finition parfaite au biais rapporté !

DSC_0560

 

 Je l'aime tellement maintenant cette robe-boulet qu'elle est devenue :

 Une star dans mon dressing !

DSC_0616

DSC_0630

DSC_0634

DSC_0636

DSC_0642

Ca y est ! On l'a perdue !

 

Et pour le fun, une photo mère-fille de ce duo de velours...bleu nuit !

DSC_0646

 

DSC_0659

 

Tampon 2