MON ROY'HOME

15 juin 2016

Rydell...

 

...encore un nom en "ell"...après Erell...c'est exceptionnel ! En plus, ça rime avec Emmanuelle...mais surtout oh oui surtout avec bretelle.

Est-ce le hasard, ma bonne étoile ou tout simplement la preuve que si le monde des Bisounours n'existe pas, ces derniers si...quand on sait les reconnaître !

Je vous en ai présenté deux dans mon précédent billet (elles m'ont fait confiance pour un superbe projet), je vous présente la troisième...ou plutôt non : la première, car elle s'est manifesté peu de temps après mon DIY Anxiety (roh la la, on dirait que je suis malade ! lol !) pour me redonner la patate couturesque ! Ce sont ses mots !

Elle (encore une rime, je deviens poète), c'est Nathalie alias La Jolie Girafe ! Elle m'a proposé de tester son nouveau patron...

Avec Erell (et le livre associé Coudre le Stretch), j'ai assumé la partie promotion du "test" (le fameux teasing marketing) ce qui était plutôt fun, compte tenu de l'effet surprise qui nous était réservées à nous aussi avec cette mystérieuse boîte.

Avec Rydell, il s'agissait de faire partie des testeuses à qui l'on demande de vérifier le patron, corriger les erreurs, relever les coquilles, donner son avis sur l' ajustement de la coupe, la compréhension des explications techniques, éventuellement faire des suggestions. On parle donc de l'autre catégorie de testeuses. C'était donc mon premier "vrai" test ...et j'ai adoré découvrir cette partie imergée de l'iceberg.

J'ai été plutôt amusée à posteriori qu'on me fasse ses deux propositions quasi simultanément, comme un écho à mon article...je crois que mes bisounours veillaient !

J'ai accepté sans même savoir de quoi il retournait tellement j'étais honorée d'être sollicitée. Nathalie, soucieuse quant à elle de savoir si le modèle me plairait, a tenu à ce que je vois le prototype avant de m'enflammer... j'avoue avoir été surprise quelques secondes, puis totalement enjouée dans les minutes qui ont suivies ! J'ai tout de suite visualisée ma version.

Rydell, c'est ...une salopette revisitée ! Une jolie robe à bretelles, avec sa bavette, sa grande poche poitrine et sa patte de boutonnage sur le côté ! Nathalie a voulu la féminiser un maximum pour mettre en valeur notre silhouette. Elle a donc une taille marquée et une jupe évasée avec deux petits plis creux sur le devant.

Le patron est prévu de la taille S à la taille XL. Il est tracé pour une stature de 164 cms mais Nathalie a prévu un cahier d'ajustements  permettant d'adapter jusqu'à la stature 180 cms. Elle a également prévu les ajustements de poitrine pour la longueur de bretelles en tenant compte des profondeurs de bonnet. Autant dire que cette petite robe a un fit parfait si vous respectez bien ses indications !

Selon le tableau des mensurations, j'ai choisi de réaliser la taille M (au niveau hanches, j'étais  en L pour 1 cm d'écart. Mais comme la jupe est évasée, nous avons convenu avec Nathalie que le M suffirait).

J'ai la mauvaise habitude de ne jamais faire de toile. J'étais partie pour tailler dans mon coupon final quand Nathalie m'a gentiment rappelée à l'ordre conseillé de faire une toile, au risque de l'empêcher de dormir en gâchant mon joli tissu. J'ai donc obtempéré et je dirais qu'elle a bien fait d'insister sur ce point.

Sa réalisation a été estimé à un niveau 3 sur 5 sur l'échelle de Richter de difficultés. Il n'y a pas de réelle complexité dans l'ensemble, mais elle comporte une partie plus technique dans la réalisation de la patte de boutonnage. J'ai donc scrupuleusement et méthodiquement (ben oui, je me suis sentie investie d'une mission !) suivi le cahier technique jusqu'au pas-à-pas en photos de la patte de boutonnage. J'avoue avoir un peu galéré sur cette étape. Je conseillerais donc à toutes les novices en la matière de s'exercer sur une toile, quite à ne réaliser que cette étape là dans un vieux drap. Ma première patte n'est pas parfaite mais la réalisation finale est plutôt réussie, une fois la technique maîtrisée.

Je me suis permise deux petits ajouts au patron original. La bavette et sa grande poche me semblant un peu nues, j'y ai ajouté une petite poche "briquet" sur le devant. Et sur la version finale, j'ai choisi d'ajouter des passants de ceinture. Nathalie m'a avoué ne pas les avoir prévus parce qu'elle déteste les faire...moi-aussi, mais j'aime beaucoup le petit plus que ça apporte.

Quant aux bretelles, j'ai choisi de les porter croisées mais comme elles sont maintenues pas des boutons au dos (que j'ai préféré écarté un peu plus que Nathalie pour mon équilibre visuel personnel), vous pourrez tout aussi bien choisir de les porter droites.

Mais place au visuel : la première version que vous allez voir n'était pas destinée à être présentée...puisque c'est ma toile ! Mais comme je n'arrive pas à concevoir de coudre sans porter à la fin, je n'ai pas pu m'empêcher de la réaliser intégralement avec toutes ses finitions. Et à ma grande surprise, cette Rydell, cousue dans un vieux drap teint en jaune par mes soins il y a fort longtemps, m'est apparue comme une révélation une fois portée.

Le jaune étant une de mes couleurs phare, associée avec une marinière, j'ai décidé de vous la montrer.

DSC_0822  DSC_0839

DSC_0825

DSC_0835  DSC_0849

Et voici la fameuse patte de boutonnage, partie la plus technique du vêtement.

DSC_0827

DSC_0830

La poche "briquet", habituellement située dans la poche avant du Jean et qui servait aux ouvriers (n'oublions pas que le Jean et la salopette étaient avant tout un vêtement de travail !) pour y glisser leur zippo, non moins célèbre briquet à essence.

DSC_0841

J'ai choisi des boucles de bretelles couleur bronze assorties aux Boutons Jeans.

DSC_0843 

DSC_0958  DSC_0961  DSC_0962

  DSC_0982

DSC_0970

DSC_0976

DSC_0979  DSC_0963   DSC_0985 

Pour la version finale, j'avais de suite imaginé un denim blanc avec les boutons Jean et les boucles de salopettes assorties. J'ai donc cherché le tissu sur le net et trouvé mon bonheur à prix raisonnable chez Buttinette.Vous remarquerez qu'il est extensible ce qui est complètement inutile pour ce modèle (mais ne gâche rien... J'avoue ne pas y avoir prêté attention au moment de la commande). Rydell est réalisable dans tous les tissus, fins (pas trop quand même !) ou épais, hormis peut-être le jersey...encore que. Le rendu sera différent : plus le tissu est souple et fin moins l'évasé est apparent. Le mien est d'épaisseur moyenne, ni fin (c'est un denim) ni épais. A vous de choisir !

DSC_0871  DSC_0880

DSC_0873

DSC_0877   DSC_0883

DSC_0882 

DSC_0881

DSC_0851

DSC_0886  DSC_0895

DSC_0901  DSC_0902

   DSC_0887

DSC_0933

DSC_0934

Et puisque c'est le moment ou jamais : Allez les Bleuuuuus !!!

DSC_1048 DSC_1051 DSC_1052 

Alors, laquelle des deux préférez-vous ?

  DSC_0990 DSC_0949

Cette petite robe-salopette m'a vraiment bluffée ! J'avais dit à Nathalie que je concevais bien la porter l'été, avec des baskets, mais que j'aurais du mal à l'envisager l'hiver...je crois bien que je pourrais changer d'avis, et je l'imagine désormais dans une version suédine camel comme celle-ci :

9a80e9a73a4dc60c9fc0f9e81dae657d

Crédit photo : MissGuided

Et si vous n'êtes toujours pas convaincues, voici un petit tableau d'inspiration...vous la voyez, là, la petite Rydell en Liberty Denim ?

1b52a2f41a33c5bd61afc1c521b1829b2111c4b3e17318e843f9f6f4f608b1c512cb1fbe29bdf942c8e71255757b92f676883c7e2d1ac9b93ce8dc00c73601d1

Crédits photo : Bershka, Amazon, 3 Suisses, Stradivarius

491583c46fddbc85d0132a14486dd604c287069c86026643a53d5863ff097517a2a2d08b6458a9fe2fe748a3d2ae4f33

 Crédits photo : Mango, The cherry blossom girl, Bershka

Et pour encore plus d'inspiration, je vous invite également à découvir les versions des autres testeuses :

- Elise / Mlle Lisou

- Emilie / Une parisienne en Helvétie

- Stéphanie / S' et les BBchoux

- Isabelle / Le Labo* d'Isa

- Madeline / Mad en folie

- Emilie / Les fils d'Emilie

Si vous êtes séduites,  si vous avez un coup de coeur,

vous pouvez télécharger le patron en pdf et vous mettre au travail de suite :

"On dirait des Vrais" - La Jolie Girafe

Boutique

Je remercie très vivement Nathalie qui, avec toute sa bienveillance, à penser à moi pour ce test, afin de me tirer de ma létargie couturesque !

C'est un travail qui demande concentration et rigueur (pas question de faire ça à l'arrache et par dessus la jambe, c'est le travail d'autrui dont il s'agit et ça se respecte !), mais j'y ai pris beaucoup de plaisir et je suis prête à recommencer ! ^^

Je ne vais pas vous laisser sans vous donner une dernière explication. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je n'ai pas résisté à l'envie de questionner Nathalie au sujet du choix du nom du patron ! Kezako "Rydell" ?

Mon ami Google m'ayant suggéré qu'il pouvait s'agir  d'un prénom masculin, du nom d'un pilote de course chez Chevrolet ou de celui d'un célèbre footballeur suédois meilleur buteur (détroné par... Zlataaaaaane !), Nathalie m'a finalement éclairé sur le sujet. Elle s'est inspirée du petit look "Collège" année 50 de sa robe !

Cherchez bien...allez, vous pouvez trouver  !  Un deuxième indice : vous êtes fans de Grease... vous savez, c'est sûr !

Rydell est le nom du lycée (Rydell High) où se retrouvent Sandy et Danny après l'été !

Je vous laisse en musique ! Chantez maintenant ! ho ho ho honey   !

Grease - You Are The One That I Want

 DSC_0935

 Des bises, les filles !

Tampon 2

 

Posté par MonRoyHome à 20:30 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


09 juin 2016

La boîte mystère de Marie Poisson...

...ou comment réaliser un #teasingdeouf !

Il y a un peu plus de 15 jours, Yvonne (du site de vente en ligne de tissus The Sweet Mercerie) me contactait pour me proposer de participer à un projet en collaboration avec Marie du blog Marie Poisson.

Ma mission (si je l'acceptais !) : choisir un tissu à l'aveugle dans la catégorie des Jerseys sur son site et accepter de coudre un modèle fourni avec...pour le 9 juin !

Il se trouve que j'avais déjà sur le feu un autre projet d'envergure pour lequel je m'étais engagée et il n'était pas question pour moi de le bacler ou le mettre de côté temporairement. J'ai donc émis des doutes sur le délai et ma capacité à le respecter. Yvonne m'a de suite rassurée en m'expliquant qe Marie et elle s'était concertée et accordée sur le fait que ce serait très court (voir trop court)  en temps pour arriver à sortir un vêtement doublé d'un billet sur le blog pour la date prévue. Le mot d'ordre était donc "pas de pression". Si c'était possible de réaliser tout ça, c'était cool ...sinon, un peu de teasing pré-sortie et une photo le jour J convenait pareillement.

C'est donc avec excitation que j'ai accepté de me lancer dans le vide. Choisir un tissu ne fut pas compliqué...enfin si un peu quand même. Est-il utile désormais de vous expliquer qu'Yvonne est devenue mon deuxième dealer attitré (après M. Fox, proximité oblige) ? Elle déniche pour nous des tissus incroyables qu'elle choisit au coup de coeur, dans une qualité toujours irréprochable et surtout à des prix raisonnables. Cerise sur le gâteau : elle est toujours à l'écoute, disponible et de bon conseil. Elle tient également un blog sur la mode et les tendances fashion des collections de prêt à porter, comme un carnet d'inspiration pour illustrer les tissus mis en vente sur son site.

Ne sachant pas trop ce qui m'attendait, j'ai un peu hésité...j'avais repéré depuis sa sortie un joli jersey effet lin imprimé Léopard mais toujours soucieuse de l'effet Cougar ou bimbo kitchissimme qu'un tel motif peut évoquer suivant le modèle, j'avais peur de me fourvoyer. J'adore en porter par petites touches (ceinture, foulard...) mais je n'ai jamais vraiment osé (mis à part pour cette Do Brasil) en porter en vêtement. Par prudence et un peu indécise, mon choix s'est  porté dans un premier temps sur ce joli jersey "aux lapins" qui a plu à plusieurs d'entre nous. C'est Yvonne qui, devant mon hésitation et mes doutes, m'a convaincue de me laisser guider par mon instinct (de félin mouhahaha !). Et je ne regrette pas...

Je devais recevoir mon tissu dans une "boîte mystère"...mais avant ça, Marie nous invitait à découvrir la première partie de cette boîte chez Eric de la Mercerie-Extra. Ce dernier offrait à chacune d'entre nous la possibilité de tester ses petits cônes de fil mousse ou polyester  pour la couture du jersey à la surjeteuse ou à la machine à coudre. Celles qui possèdent une surjeteuse savent qu'il est difficile d'avoir la bonne couleur de fil pour chaque projet. Personnellement, je n'ai que du basique blanc, gris foncé et noir. Ces petits cônes de 500 m m' offrent désormais la possibilité d'adapter la couleur à chaque fois si je le souhaite. Il existe un petit centreur qui permet de les maintenir en place sur n'importe quelle machine à coudre ou surjeteuse.

La "boite mystère" est arrivée mercredi 1er juin...le meilleur jour ! Celui où je peux prendre le temps et profiter de l'ouverture de mes colis !^^ Autant vous dire que j'ai savouré car Marie a mis le paquet ! Dans un joli écrin de jersey gris chiné tout doux et fluide, se trouvait de quoi prendre une pause avec deux sachets de thé en provenance de L'Autre Thé  (dans la découverte, j'ai particulièrement apprécié L'attrape-coeur) et un petit paquet de "Biscuits cousus de fil rouge" joliment réalisés. Et bien sûr le tissu choisi, un petit paquet d'aiguilles de la Manufacture Bohin et des "Petits bouts" de biais, de tresse de coton, de laminette et de lastin... à utiliser par la suite.

IMG_20160601_134941

Furoshiki, ou comment emballer joliment vos paquets avec un carré de tissu...un autre moyen d'effectuer un #àbasleschutes, n'est-ce pas Emilie !

IMG_20160601_140407

Si vous n'avez jamais visité la fabrique d'aiguilles Bohin, je vous y invite fortement ! J'ai eu la chance de la découvrir il y a un an et j'ai adoré ! Vous ne regarderez PLUS JAMAIS vos aiguilles de la même manière !

IMG_20160602_084004

Mon tissu Graouhouuu !

IMG_20160602_084153

Mais le plus important, l'objet du mystère, était recouvert de papier de soie rouge...Vous aurez deviné comme nous toutes qu'il s'agissait de coudre du jersey...il y avait fort à parier qu'il s'agirait d'un patron spécifique pour cette matière...Et bien non ce n'était pas un patron....mais bien 336 !!!

DSC_0890

DSC_0891

Bon j'avoue, j'exagère...à peine ! lol ! Marie nous offre un livre intitulé "Coudre le Stretch" dans lequel vous retrouverez 8 patrons auxquels elle a associé de multiples variantes de col (en rond, en U, en V, en carré) et auxquels vous êtes libres d'ajouter des manches (courtes ou longues) ou non. Ces patrons peuvent également être rallongés en tuniques, en robes. Et il y en a pour tous les goûts et toutes les occasions ! Du simple t'shirt au petit débardeur en passant par le sweat et la robe dos-nus ! Que de très bons basiques à moduler selon les plaisirs !

Mais il ne s'agit pas que d'un livre de patrons. Marie nous livre un véritable cours sur la matière. De l'histoire de la maille et du jersey, de son utilisation dans la mode, sur les différentes fibres et matières existantes ainsi que sur le matériel adéquate pour le coudre. Elle vous accompagne en pas à pas sur la couture du modèle d'origine et ensuite sur la manière de modifier votre patron de base. De quoi désacraliser la couture du jersey ou tout de moins rassurer toutes celles que cela effraie !

DSC_0892

DSC_0893

J'ai craqué sur tous les modèles mais après réflexion, Erell était celui que j'imaginais le mieux dans ce tissu léopard...Un T'shirt simple constitué d'un devant et un dos, sans manches et avec un joli col rond de base mais modifiable selon les variations proposées. Vous pouvez également choisir sa longueur : court, long ou version robe ! J'ai opté pour la version longue.

DSC_0894

 

J'avais envie d'un grand décolleté profond et très féminin, j'ai donc choisi d'adapter le col en U.

Par ailleurs, je l'imaginais loose. Sur les conseils de Marie, j'ai opté pour la taille 44, soit deux tailles au-dessus de ma taille normale selon le tableau des mensurations.

Dans son "pas à pas", Marie proposait de soutenir la couture d'épaule avec la laminette...si vous ne savez pas ce que c'est, tout est dans le livre ! dixit Marie ! ^^Et bien, j'ai été bluffé par ce petit bout là !

Ce modèle est très facile et rapide à réaliser et j'avoue que cela m'a bien arrangée  ! Le tissu choisi ayant un faible taux d'élasticité, j'ai bordé l'encolure et les emmanchures de petites bandes de jersey de 3 cms de large repliées en deux pour éviter que tout ne se détende et baille lamentablement. En 2h, j'avais terminé...bon, j'avoue j'ai appuyé sur la pédale comme on dit, et j'ai eu bien chaud aux fesses ! Mais j'ai réussi à terminer à temps pour prendre les photos dans le jardin ensoleillé...youhou ! Je vous laisse découvrir !

DSC_0823

DSC_0824

Je vous ai fais mon plus beau regard de félin et j'ai ébouriffé la crinière rien que pour vous !

DSC_0825

DSC_0827

DSC_0828

DSC_0843

Personnellement, j'aime porter mes hauts (t'shirt ou blouse) rentrés devant pour laisser apparaître la ceinture, assortie aux chaussures quand je le peux.

DSC_0853

DSC_0854

DSC_0869

DSC_0876

DSC_0878

 Très franchement, ce bouquin est une véritable bible sur le jersey et une vraie mine d'or pour toutes celles qui rêvent de se coudre les basiques de la garde robe tout en pouvant varier les plaisirs. Si je ne devais lui trouver qu'un défaut, ce serait peut-être les planches de patrons imprimées dans des tons gris clairs et roses clairs qui ne se voient pas bien en tansparence (j'utilise de la nappe en papier blanche à petit prix).


Alors, plus aucune excuse pour ne pas coudre son débardeur ou son top à bretelles cet été...

Si vous avez envie de feuilleter un extrait et/ou de vous laisser tenter par ce bijou, vous le trouverez dès aujourd'hui chez son éditeur Les Editions La Plage

(les frais de ports sont gratuits !)...

...et bientôt sur les sites de librairie en ligne bien connus

DSC_0900

 

Je remercie très sincèrement Yvonne de The Sweet Mercerie qui a pensé à moi pour de ce défi

(je vous assure que c'en était un !)

Et je remercie très chaleureusement Marie de m'avoir fait confiance pour son projet.

Pour être tout à fait honnête, on ne se connaissait pas avant ça ! Nous avons eu des échanges vraiment sympathiques et elle m'a gratifié de conseils personnalisés en privé ! Merci, merci et re-merci ! (Non, je ne vous donnerai pas son numéro de téléphone...parce que je ne l'ai pas ! mouhahaha !)

J'ai découvert son joli univers et sachez que Marie c'est aussi la lingerie, pour celles qui aimeraient tenter l'aventure !

Vous pouvez également la suivre sur Instagram sous le pseudo @ateliermariepoisson

Et comme je n'étais pas toute seule à recevoir ce beau cadeau, je vous dévoile aussi les  autres complices de ce  Teasing de Ouf ! :

- Addictiph'

- Hello Elo

- Le Bazar d'Anne-Charlotte

- Des étoiles et des pois

- Lise Tailor

- La Couture Rose

- Les Lubies de Louise

- Clo Piano

- Atelier Silva

- On sunday morning

 

DSC_0887

Des bises, les filles !

Tampon 2

 

01 juin 2016

Un peu de légèreté...

...en prévision de l'été !

Vous vous souvenez tous/toutes de MON joli coupon de tissu à l'origine de ma séance d´auto-thérapie bloguesque ! Cette dernière fut tellement efficace que l'inspiration m'est revenue assez rapidement. Le fait de " vider son sac", de se vider la tête, permet de répartir de zéro et d´ envisager la suite plus sereinement.

J'avais gardé en tête la tendance du moment : les petits volants qu'on voit fleurir partout sur les tops, les robes et autres blouses printanières. La fluidité du tissu étant tout à fait appropriée, je me suis souvenue d'une petite robe reperée dans le Burda Couture Facile Printemps/Eté 2011 (modèle 4D). Il s'agit d'une petite robe droite, coulissée aux hanches (ce qui permet un joli drapé du buste) sur lequel vient se poser un joli volant en biais sur le décolleté. La bretelle sans volant est twistée, ce qui lui donne un joli petit effet.

DSC_0700

J'avais à peine le métrage nécessaire (2m au lieu de 2m60), mais elle me hantait tellement que j'ai voulu tenter le coup. A de nombreuses reprises, je me suis apercue que les métrages préconisés dans les patrons sont souvent larges...peut-être que cette fois-ci, il en serait de même.

J'ai donc reproduit la taille 38 et tenté de caser tous mes morceaux avant découpage. Si j'avais suivi le plan de coupe, je n'y serais pas arrivée. Cette petite robe étant constituée de deux devants et deux dos superposés asymétriquement, il y avait une perte de rentabilisation du tissu en plaçant les morceaux côte à côte. J' ai donc choisi de les placer tête bêche. Cette solution n'aurait pu être mise en œuvre si l' imprimé avait eu un sens...la chance était avec moi !

J'ai également triché un peu en plaçant les deux parties du volant dans le sens inverse du droit fil. Au final, j'ai réussi à caser toutes mes pièces, y compris mes biais d'encolures et d'emmanchures.

La réalisation de la robe, malgré qu'elle soit issue d'un Couture facile, fut plus complexe que prévue et je la déconseillerais aux débutantes. Elle n'a pas de difficultés majeures pourtant, mais les explications étant comme à leur habitude très succintes, j'ai buté sur la façon de mettre en place la fermeture éclaire (pas sur sa pose puisque je possède désormais un pied approprié qui rend magique la couture invisible) et les finitions au biais.

Le magazine préconise de coudre la FE avant la pose des biais...plutôt logique. Oui, mais après...Comme j'ai deux devants/deux dos...j'ai deux biais à ajuster sur la fermeture (mais le magazine ne donne que les explications concernant la même robe mais avec un seul côté asymétrique, donc un seul biais, ce qui est bien plus facile)...et là, j'ai eu beau coudre-découdre-repositionner-recoudre-découdre-repositionner-recoudre...je n'ai jamais compris la logique de la pose. Bref... j'ai bidouillée et les finitions intérieures pour cette partie sont loin d'être parfaites (voir même très moches, mdr !)...

DSC_0691 DSC_0692

Mais de l'extérieur, on y voit que du feu ! ^^

En revanche, si toi, couturière profesionnelle (ou pas !), tu as des conseils à me donner, je suis preneuse !

DSC_0689

Pour le reste, tout s'est passé sans encombres. J'ai pu enfin tester l'ourlet roulotté à la surjeteuse sur le volant et sur l'ourlet de jupe.

DSC_0687

DSC_0688

Cependant, le volant est assez volumineux et pèse sur l'encolure. J'ai du assembler les deux devants et les deux dos au point invisible pour éviter que le haut volanté ne baille lamentablement, laissant apparaître le biais intérieur.

DSC_0694

J'ai pris mon temps également pour coudre le biais au niveau de la bretelle twistée, puique celui-ci se pose une fois la bretelle cousue et inversée. Il y a là un petit jeu de contorsion dans la couture ! 

J'aime beaucoup le rendu final !

DSC_0686

Pour réaliser la coulisse, il faut coudre le buste à la jupe endroit contre endroit,  pour ensuite coucher et coudre un surplus de couture d'environ 1,5 cms à l'intérieur, que l'on surpique  en laissant une petite ouverture afin d'insérer l'élastique.

DSC_0693

Tadaaaam !

Je vous laisse admirer mon formidable bronzage, mis en valeur par cette incroyable lumière de printemps ensoleillé ! (mouhahaha !)

DSC_0609

DSC_0613

DSC_0618

Une fois de plus, je suis amoureuse du décolleté au dos.

DSC_0623

 

Et quand je vous parle de légèreté ... joli volant vole au vent ! 

DSC_0662

DSC_0658

DSC_0661

DSC_0629

J'ai doublé la jupe dans voile de coton  couleur nude car le tissu est légèrement transparent.

DSC_0668

Cette petite robe me plait énormément et je suis satisfaite de ce  modèle Burda...comme quoi les bons vieux magazines ont encore un avenir !

Ce si joli tissu en a inspiré d'autres, et je vous invite à découvrir la version d'Emilie, différente de style mais toute aussi jolie !

Et comme je ne peux m'empêcher de partager... pour celles qui n'auraient pas la chance de savoir coudre ou qui ne l'aurait pas trouvé chez Bennytex (ou au marché de La Plaine !), vous pouvez aussi vous faire plaisir dans le prêt à porter !

647555402_b 647602402_x

Crédit photo Etam

DSC_0653

Des bises, les filles !

Tampon 2

 

 

 

 

Posté par MonRoyHome à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 mai 2016

La blogo que j'aime...

 

...celle qui permet les échanges, les rencontres et les nouvelles amitiés ! C'est de celle-ci dont j'ai envie de vous parler aujourd'hui ! Ce n'est donc pas un patron maison ou les résultats de mes expériences en patronnage qui vont me remettre le pied à l'étrier mais bien le fruit de ces quelques années de partage de passion qui m'ont amené à faire la connaissance de Déborah du blog Débocréation.

Déborah, je l'ai rencontrée il y a ...hmmm ... bientôt 3 ans, lors de mon premier salon Création et Savoir Faire...J'étais un peu effrayée à l'idée d'y aller seule. A l'époque, je ne connaissais pas grand monde (petite "bleue" que j'étais !) et j'ai timidement lancé un appel sur Instagram en demandant qui comptait s'y rendre...Déborah m' a alors gentiment proposé de m'accompagner. Nous n'avions encore que peu échangé à ce moment-là mais nous nous sommes retrouvées à l'entrée du salon...aussi réservée l'une que l'autre au départ...et puis la journée a passé à une vitesse folle. Depuis nous n'avons pas arrêté de discuter, d'échanger ...tant et si bien que nous avons même passé une petite journée avec nos familles respectives sur Paris.

Il était donc inconcevable, quand sa petite tribu s'est agrandie en janvier dernier, d'un joli petit Emrys, que je ne lui concocte pas un petit cadeau de naissance Home Made. J'avais d'ailleurs projeté de lui remettre en mains propres pendant les vacances de février. Nous avions prévu une petite virée parisienne avec les enfants, malheureusement tombée à l'eau à cause du programme sportif du fiston.

Entre temps, elle m'a fait le plaisir de m'adresser le faire-part de naissance de son petit bout. Reçu dans ces moments de frustrations couturesques évoqués dans les épisodes précédents, ça m'a fait un bien fou ! Mon article "post-DIY Anxiety" était tout trouvé !

IMG_20160424_190427

J'avais donc prémédité de lui coudre une petite tenue, à ce petit bonhomme. J'ai découvert il y a peu le magazine Be Inspired by Poppy . J'ai été enchanté de ce qui j'y ai trouvé du début jusqu'à la fin ! En tout cas, cette édition Printemps/Ete regorge de jolis patrons à la fois très actuels, modernes et confortables, y compris pour les ados ! Moi qui suit maintenant  maman de deux grands enfants de 12 et 15 ans, je n'ai pas résisté longtemps (ma fille y a déjà repéré la jolie combi-pantalon au dos échancré  et le tissu attend que je lui fasse un sort).

Quoiqu'il en soit j'ai jeté mon dévolu sur le T'shirt B 1613 avec sa petite patte polo et sa jolie poche plaquée. Sobre avec juste ce qu'il faut de détails, je l'ai réalisé en taille 80 (soit 9/12 mois) dans un jersey de coton vert agrémenté d'un coton à pois, trouvés chez Mister Fox (Tissus du Renard, mon dealer vendéen !^^). Pour la première fois de ma vie, j'ai poussé les finitions avec un biais à l'encolure dos...C'est vrai que c'est beaucoup plus "pro" et pas si compliqué (je m'en faisais tout un monde !). Merci Ivanne pour tes explications "Finitions +++"!

DSC_0423

DSC_0405

DSC_0406

 

DSC_0421

Je ne suis pas tout à fait satisfaite de ma patte polo. Je n'ai pas l'habitude de coudre "si petit" et je n'aurais pas dû choisir la surpiqure contrastante...

J'ai utilisé des pressions Kam gris foncé, très pratiques pour habiller les bébés.

DSC_0410

 

Pour le bas, le modèle B1612 me plaisait énormément. J'ai trouvé chez mon dealer (toujours lui !) un sweat matelassé gris foncé de belle tenue . Sa confection fut plutôt aisée, avec juste ce qu'il faut de technique pour pimenter la couture sans s'arracher les cheveux.

DSC_0411

La taille est élastiquée pour le confort mais comporte également deux oeillets et une coulisse pour ajuster sur le poupon, au besoin...et aussi pour finir joliment le bermuda ! J'ai ajouté deux petites griffes étoiles de chez Ki Sign aux angles des poches. Je pourrais vous dire que c'est pour le fun...(oui aussi !) mais en réalité, elles cachent une petite erreur de couture sur la gauche : je me suis aperçue, une fois tout le montage terminé, qu'un tout petit bout de la poche n'était pas pris dans la couture. Compte tenu de tous les surjets et surpiqures effectués, j'ai eu très peur de tout découdre et de foutre en l'air mon "oeuvre" ! Le mieux étant l'ennemi du bien, je me suis contentée de camoufler joliment ! ^^

DSC_0412

Les ourlets m'ont donné un peu de fil à retordre également. Je les ai réalisés à l'aiguille double en coloris contrastant pour un des fils...je ne sais pour quelle raison, mon aiguille n'a pas cessé de sauter des points...j'ai dû découdre et recomencer...mieux mais pas aussi parfait que prévu, j'ai camouflé un point sauté avec une étiquette ! Faute avouée à moitié pardonnée ! hihi !

J'aurais pu choisir de ne pas le dire....(mon mari va encore me dire que je me dévalorise, que je dois rester factuelle et non tendre à l'auto-critique négative pour laisser l'autre seul juge) mais ma réflexion sur le DIY Anxiety m'a poussé à admettre que celui-ci pouvait survenir en admirant les coutures d'autres blogueuses chez qui tout parait parfait...et bien non mesdames, rien n'est parfait dans la vraie vie ! Et il faut savoir le dire  ! Je m'en voudrais de vous induire en erreur ! ^^

DSC_0413

DSC_0414

Et comme j'avais peur que le petit Emrys prenne froid, j'ai terminé la tenue par un petit sweat sans manches. Il s'agit du modèle B 1611 qui commence en taille 92. Mais je me suis aperçue par comparaison qu'en fait il s'agit du même patron que le T'shirt, sans la patte polo ! J'ai donc gagné en temps, car je n'avais pas à reproduire le patron !

Aucune difficulté de réalisation...disons plutôt que je me suis un peu simplifié la vie en ne réalisant pas le triangle à l'encolure devant. Je ne le trouvais pas utile, ni joli en si petite taille. L'assemblage se fait entièrement à la surjeteuse, trop facile et rapide ! J'ai adoré !

DSC_0416

DSC_0417

Et cette fois, l'étiquette ne cache rien ! lol !

DSC_0418

 Maintenant que le petit colis est arrivé à bon port, j'espère qu'il pourra être porté. Le choix de la taille associé à la saison à laquelle l'ensemble doit être porté, n'est pas toujours aisé à déterminer. Quand on ajoute à cela une croissance différente d'un bébé à un autre, le flou reste permis ! Mais j'aurai pris un réel plaisir à le faire et à l'offrir, y compris dans le soin apporté au paquet et au choix de la carte !

DSC_0545

DSC_0546

DSC_0549

DSC_0425

"Dans la vie, les choses qui ont le plus de valeur sont celles qui n'ont pas de prix..."

Sénèque

Ah ! non ! C'est de Guillaume Musso ! mouhahahah !

Des bises, les filles !

Tampon 2

 

Posté par MonRoyHome à 09:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 avril 2016

Billet d'humeur...

 

...la goutte d'eau qui fait déborder le vase...ou la mare, c'est selon !

Je vous ai quitté la dernière fois en vous disant que je réfléchissais à faire une diète concernant certains comptes IG qui me rendaient nauséuse...

Et si vos commentaires apaisants avaient agi ces derniers jours comme un verre salvateur de coca sans bulles, ce matin, le post de trop m'a ouvert les yeux sur la nécessité de passer à l'acte et faire un petit nettoyage de mes abonnements afin de retrouver la sérénnité...

L'électrochoc est venu de la photo d'un tissu que je ne pensais pas retrouver chez elle...un tissu que j'avais trouvé chez mon dealer local pour une fois...un tissu que j'admire sur mes étagères depuis le jour où je l'ai acheté en rêvant de ce que je vais en faire, en réfléchissant à la manière de le mettre en valeur, au patron original que je pourrais utiliser, ou celui que je pourrais détourner...tout ça en attendant d'avoir le temps...le temps de coudre...le temps de me poser un après-midi rien que pour moi....

img1461396312656

Et voilà que ce matin, elle me le colle sous les yeux fièrement et claironne qu'elle lui a déjà trouvé le sort à lui jeter...et dans mon petit cerveau à peine réveillé de sa nuit, j'entrevois déjà la photo du lendemain avec sa réalisation à faire pâlir d'envie... qui m'ôtera toute envie de couper dans mon précieux...

Je disais l'autre jour que  : "tout ce qu'elle fait, je pourrais le porter ou le coudre...voir même l'imaginer...mais elle ne m'en laisse pas le temps..." Je ne croyais pas si bien dire.

Alors sans regret, j'ai cliqué sur le bouton "se désabonner" (et j'ai fais de même pour d'autres qui ne m'apportent plus rien)... pour ne pas voir la suite ... et pour conserver mon intégrité psychique ! lol !^^

J'en profite pour vous éclairer sur le mal dont je souffre et pour lequel je me soigne ...C'est Emilie qui a mis les mots sur mes maux...et il paraît qu'on est nombreuses à en souffrir :

LE DIY ANXIETY !

Je vous invite à lire cet article  très intéressant de Colette (mais je vous préviens il est en anglais) et celui de Bouton perdu (qui vous explique l'article en français). Vous comprendrez !

Alors voilà, je me soigne et ça me fait un bien fou !

DES BISES, LES FILLES !

 

Tampon 2

 

Posté par MonRoyHome à 15:46 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,


13 avril 2016

Vanessa, le retour... (Et un pavé dans la mare...ou pas !)

...ou comment ce patron de République du Chiffon joue les complices de mes envies de copie couturesque !

Pendant les soldes cet hiver, je suis tombée sur une petite blouse Promod avec un décolleté dos en V et un joli noeud...Vous commencez à connaître mon addiction pour les décolletés dos et les jolis noeuds, il n'en fallait pas plus pour que cette petite blouse atterrisse dans mon placard (ah, si ! une étiquette à - 50 %).

A peine achetée, j'avais déjà prévu de la copier (bouuuuuuhhh !) mais pour en faire une petite robe. Comme par hasard, c'est le modèle Vanessa de RDC qui m'a aidé dans mon oeuvre. Ce modèle dans sa simplicité offre une jolie base pour bon nombre d'ersatz (c'est comme ça qu'on dit il parait sur IG...ah non, on dit #ersatz).

J'ai reproduit le dos de ma blouse à l'identique sur le dos de Vanessa. Il s'agissait d'un grand V s'arrêtant juste au-dessus de la bretelle dos de M. Georges. Pour le réaliser, j'ai repris la méthode de Ivanne pour la réalisation de son décolleté dos du Trop Top : une parementure que j'ai surjetée et que j'ai ensuite cousue à environ 3 cms du bord. De part et d'autres de ce V, il y a deux gros oeillets (c'est à la mode les oeillets aussi, parait-il !) desquels sortent les liens pour réaliser le noeud. La pose des oeillets étant obligatoire avant cette couture, j'ai eu du mal à coudre de façon rectiligne aux abords de ces derniers. Le pied de la MAC ne passait pas et je n'ai pas trouvé la technique pour faire autrement.

Les liens sont pris dans la couture d'épaule afin de bien rester en place.

Dernière petite modification : j'ai remplacé les fronces de têtes de manches par un pli creux (je varie les plaisirs !).

Les explications ne sont peut-être pas très claires, voici ce que ça donne en photo :

IMG_20160225_135621

 Et comme cette petite blouse avait également une fente/goutte avec un petit bouton sur l'avant, j'ai décidé de la copier aussi (bouuuuuhhh encore !). La réalisation de cette fente est plutôt facile. Je l'ai dessinée à main levée à partir de celle de ma blouse d'origine et j'ai découpé une parementure autour. J'ai réalisé un petit passant que j'ai inséré entre la robe et la parementure afin de fermer la goutte avec un petit bouton que j'ai trouvé dans mon stock.

P1130008

La robe étant coupée dans un joli crèpe avec un beau tombé (de chez The Sweet Mercerie), je souhaitais que l'ourlet soit le plus discret possible afin que ce fameux tombé ne soit pas gaché. J'ai hésité entre faire l'ourlet classique avec un point droit et tenter d'utiliser (pour la première fois) mon pied à ourlet invisible. J'ai commencé par faire un essai sur une chute...J'ai d'abord été surprise de réaliser que l'ourlet invisible...ne l'était pas du tout.

IMG_20160224_155335

 J'ai donc lancé un appel à l'aide sur IG pour savoir si c'était normal. Et c'est Camille, créatrice de la marque WOCH  (@wochguadeloupe) qui m'a fait comprendre que pour ce genre de tissu, une seule alternative : l'ourlet invisible A LA MAIN !!! Le but du jeu est de réussir à ne prendre qu'un seul fil du tissu avec l'aiguille afin que le fil de couture ne se voit pas sur l'endroit. Fastidieux (surtout le soir dans la pénombre !). Mais curieusement, je me suis follement amusée à le faire ! Jugez-vous même le résultat est flagrant.

 1 

Même si en réalité, l'ourlet se voit légèrement sur les photos portées.

 P1130009

Dans ma précipitation à vouloir effectuer mes modifications sur le patron de Vanessa, j'ai complètement oublié d'adapter la taille. En effet, je me suis aperçue au fur et à mesure des modèles que j'ai réalisé que cette robe m'allait parfaitement en 38 pour le haut mais qu'il fallait élargir en 40 au bassin. Du coup, elle est moulante et avec un crèpe, ça ne pardonne pas. Mes jambons sont joliment dessinés ! De même, si j'ai pris garde de porter des dessous sans couture...le collant en avait une bien placée que je n'ai pas remarquée tout de suite...là encore les photos sont ingrates ! ^^

En revanche, et parce que je ne peux pas me tromper tout le temps, j'avais pris soin de rabaisser les pinces de poitrines.

P1130010

P1130011

P1130013

P1130014

P1130018

P1130021

J'aime beaucoup cette petite robe quand même. Avec des bottes de façon casual, avec des talons pour une version plus habillée...

20160228_124908

20160228_124913

J'ai même testé avec des derbies et ça matche aussi ! Seulement, il faudra me croire sur paroles ! Ces derniers temps, il a fallu jongler avec la météo pour tenter de prendre des photos potables. Et comme je suis une reine de l'anticipation, à chaque fois que je me dis "c'est maintenant !", la batterie de l'APN est faible...et je n'arrive pas à finir la séance...

J'arrive enfin à boucler cet article...J'avoue qu'il m'aura fallu du temps, la robe est cousue depuis quelques semaines...Le temps, justement...ce qui me manque comme à bon nombre d'entre vous aussi.

C'est un sujet qui fait chauffer mes neurones en ce moment et que j'avais envie d'aborder. J'ai du mal à comprendre comment font certaines pour bloguer quasi tous les jours...(et de ce fait, coudre autant...). La parole libère l'esprit et j'en ai besoin parce que mon esprit est "pollué", cela trouble ma créativité et vous allez comprendre pourquoi... Perso, je commence à faire une indigestion...une indigestion à la course qui est menée sur les réseaux... A qui exécutera le plus vite, le plus joliment... avec le plus de tissus différents, dans le plus de marques indépendantes possibles, et en avant-première de tout le monde...plus plus plus et encore plus...

Je sais, vous allez me dire que celles dont on parle ne travaillent pas, n'ont pas d'enfants et/ou ont une femme de ménage qui s'occupe de tout, qu'elles ont un budget "tissus/patrons" illimité...(les chanceuses...), voir même que peut-être bien qu'elles pourraient être blogueuses/couturières professionnelles...

...et...et....et....

Et puis il se trouve qu'hier après-midi, je suis tombée sur une discussion lancée par Daphné, alias @craki_nette sur IG, au sujet des choix des "testeuses" de patrons...En substance : pourquoi toujours les mêmes !? Pourquoi pas moi, la petite blogueuse débutante, ou encore moi la rondelette qui ne rentre pas dans un 36...Pourquoi toujours ces filles qui font des pieds et des mains (c'est pas tout à fait les termes utilisés..hum hum ! ^^) pour avoir l'honneur de "tester" en premier...ces filles qui ont trouze mille abonnés ...

D'un premier abord, je n'étais pas tout à fait d'accord avec ses propos. Pour avoir eu la chance d'être "testeuse" une fois, je comprends très bien qu'une marque/créatrice choisisse ses testeuses, ait besoin de se référer à des personnes en qui elle a confiance, avec qui le courant passe (par affinités donc) et qui correspond à son image (ou l'image qu'elle a envie de donner) et enfin aux critères qu'elle s'est fixée. Mais en relisant le fil de discussion, je me suis aperçue que le malaise ressenti par @craki-nette avait en fait la même origine que mon propre malaise...et j'ai réussi à mettre un terme sur ce malaise : la testeuse/blogueuse "Marketing" !

Car en fait, il est là le hic !

Il y a "testeuses" et "testeuses" !

D'un côté, les testeuses à qui l'on demande de vérifier le patron, corriger les erreurs, et apporter un avis objectif sur le patron avant sa sortie (et parfois bien en amont) et les autres...chargées de faire la promo "tambour battant" des nouveaux patrons... et peuvent donc se permettre de réaliser le même top dix fois en deux jours ou de coudre 5 patrons (à 15 €) dans la même semaine (oui, j'éxagère mais vous m'avez comprise !)...et de nous affirmer à chaque fois que le patron est génialissime...

J'en arrive à penser que ce qui devait être une action commerciale bien menée (car oui, les créatrices ont le droit de se faire de la pub ! Dieu merci !) finit par devenir une orgie couturesque qui personnellement me file la nausée...j'en viens à abhorrer (et non adorer ^^) un patron tout juste sorti avant d'avoir eu le temps de me projeter et d'imaginer ma version !

Moralité : Trop de test tue le test ! ...

Alors, j'en entends déjà certaines penser "jalousie" ... pour ma part, ce n'est pas le cas (même si je ne suis pas contre faire partie d'un groupe de testeuses occasionnellement !)... mais je n'aurais pas assez de temps à consacrer à tester tous les patrons, sachant aussi que certains ne me plaisent pas d'emblée ou bien ne m'iront pas. Pour exemple, les deux derniers de Louis Antoinette Paris en collaboration avec Elsa s'amuse...encore une chemise...et un pantalon qui, non franchement, n'est pas pour moi, j'en suis convaincue ! Désolée, mais ce pantalon je ne le trouve PAS DU TOUT à mon goût...car on ne dit pas "c'est moche" ! Ce qui peut déplaire à l'un peut plaire à d'autres ^^...

Cette constation n'est pas l'occasion de faire une critique malsaine. D'autant que ces blogueuses dont on parle ont un réelle talent en matière de couture...Il y en a une en particulier dont les réalisations me parlent vraiment (non je ne vous dirai pas qui !^^) ...tout ce qu'elle fait, je pourrais le porter ou le coudre (voir même l'imaginer...mais elle ne m'en laisse pas le temps ! lol !). J'aimerais juste qu'une certaine modération refasse surface...

En résumé, je suis POUR :

- les testeuses (choisies ou non), la promotion des patrons (je suis bien contente de savoir qu'ils existent !) et  l'inspiration que cela peut nous apporter.

Mais je suis CONTRE :

- le gavage des oies et la crise de foie (j'aime le chocolat, mais si j'en mange trop, je suis écoeurée !). Les filles, calmez-vous un peu ! lol !

Quoiqu'il en soit, être testeuse (ou ne pas être... telle est la question...ou pas ! ^^) n'est pas une fin en soi. Et n'oublions que les meilleurs tests et compte-rendus de tests sont réalisés par celles qui achètent le patron et peuvent se permettre une critique objective (sans langue de bois) du produit !

Ce soliloque ne résout pas mon problème de manque de temps (mais il m'aura au moins permis de mettre à plat mes pensées et de vider mon cerveau) et si jamais une (ou des) créateurs/créatrices ont l'occasion de passer par là (ce dont je doute...confiance quand tu me tiens !^^), peut-être que ce point de vue pourra lancer une réflexion afin de recentrer les choses ! En attendant, je réfléchis sur le fait de continuer à suivre les comptes dont j'évoque l'existence...le temps d'une petite diète !

Je vous donne rendez-vous (dans quelques temps, mais je ne sais pas quand ! ha ha !) pour des cousettes inspirées de modèles que je n'ai pas TROP vu trainer sur la sphère IGiesque/bloguesque. Voir même, qui sait, avec un modèle perso (on n'est jamais mieux servi que par soi-même !), puisque je me lance dans l'apprentissage (autodidacte) du patronnage ! (et p..... ce que c'est passionnant !).

20160228_124910

BISES, LES FILLES !

Tampon 2

 

 

 

 

 

 

Posté par MonRoyHome à 15:12 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 mars 2016

Un petit tour à Montmartre...

Je vous ai laissé la dernière fois en compagnie d'une parisienne (qui se prenait pour Pocahontas !). Il ne fallait qu'un pas pour vous emmener du côté de Montmartre cette fois-ci. D'autant que La Parisienne en question avait honteusement volé sa place dans l'ordre des parutions, concours oblige ! ^^

Montmartre est un quartier de Paris que j'affectionne tout particulièrement comme un certain nombre d'entre vous...au départ c'était surtout pour le côté pittoresque de ses rues, la place des peintres, le Sacré coeur...et puis est venu s'ajouter à ça la découverte de ses lieux de perdition pour couturières.

En novembre dernier, souvenez-vous, j'ai eu l'immense joie de passer deux jours sur la Capitale pour le salon Création et Savoir Faire. L'occasion de rencontrer certaines de mes copines blogueuses (coucou les filles !), de faire le plein de jolies matières et de jolis patrons...et notamment le bien nommé Aime comme Montmartre sorti pour l'occasion par Marie.

S'est ajoutée à ça une journée spéciale découverte de ces lieux de perdition dont je vous parlais à l'instant, en compagnie de notre très chère Fred d'AikElo qui a bien voulu nous servir de guide (merci encore !). Nous avons donc pu nous y égarer pendant quelques heures. Et il n'était pas question que je reparte de cet endroit sans le tissu pour réaliser mon manteau Montmartre. (Un Montmartre taillé dans du tissu acheté à Montmartre, c'est particulier quand même, non !? ^^). C'est aux Coupons de Saint Pierre que j'ai trouvé mon bonheur ! Je cherchais un lainage bleu marine, et je suis tombée sur ce coupon, mélange de laine et cachemire (en marron dans le lien, le bleu marine n'est apparement plus disponible). J'avais envie d'une jolie doublure, et même si je savais que ce n'était pas l'idéal pour enfiler des manches, qui sont de surcroit plutôt étroites, j'ai opté pour un joli coton fleuri.

Les deux coupons étant taillés en 3 mètres, j'avais largement de quoi faire. Je n'ai pas utilisé le métrage préconisé dans le patron et pourtant la lisière du lainage n'étant pas utilisable sur 3/4 cms à cause du marquage jaune, j'ai dû changé le plan de coupe (d'où une petite frayeur au départ puisque le patron préconise 2,80 m de tissu en 150 de laize...j'ai cru que mon patron ne tiendrait pas !). Au final il me reste encore environ 70 cms qui pourrait me servir pour une Mini par exemple ! Même chose pour la doublure, Marie a prévu large !

J'ai choisi de le tailler en 38, comme d'habitude. J'ai juste rallongé le corps de 3 cms pour ma stature  (et j'aurais dû faire de même pour les manches qui sont un peu courtes, mais ce n'est pas trop gênant). Le montage est très bien expliqué et l'assemblage du corps et de la doublure est assez inhabituel, mais l'ajustement est parfait et les finitions sont impeccables. La plus grosse difficulté fut pour moi dans l'assemblage du col au corps avec des angles arrondis (oui, je sais c'est bizarre !^^) un petit peu complexes à coudre, mais j'y suis arrivée !

DSC_0241

DSC_0242

Je suis plutôt contente de mes poches doublées de coton fleuris, même si on devine le contraste du tissu en coton sur le marine...

DSC_0243

DSC_0244

et les finitions intérieures impeccables grâce au montage plutôt ingénieux (et que je ne connaissais pas avant) proposé par Marie. Il s'agit de monter la doublure sur le corps par le bas et l'encolure avant d'avoir terminé les coutures de côtés...surprenant mais très ludique !

DSC_0245

DSC_0249

DSC_0252

Petit détail de finition avec cette jolie étiquette en provenance de Edition Ephémère de Mme Dentelles Oxydées (achetée en ruban sur son stand du CSF)dont j'admire tout particulièrement le travail !

DSC_0253

DSC_0254

Ici le détail des angles arrondis qui m'ont posé le plus de soucis pour qu'ils soient harmonieux et sans pointe de fronce

DSC_0256

DSC_0263

DSC_0266

DSC_0274

Sur les trois photos suivantes, la coupe légèrement oversize et l'étroitesse des manches est mise en avant. Avec un gros pull, ça sert au niveau des bras. Mieux vaut opter pour un pull fin. Pour cette version, ça tombe bien car mon lainage est  fin et convient à la mi-saison, mieux qu'à la froideur hivernale !

DSC_0278

DSC_0279

DSC_0281

DSC_0284

DSC_0295

DSC_0327

DSC_0328

Au final, ce fut une couture sympa à réaliser. Je pense que je retenterai dans un tissu différent, peut-être une gabardine, pour une version printanière...si je retrouve le patron (je n'arrive pas à remettre la main dessus depuis que j'ai chamboulé mon atelier !).

Des bises, les filles !

Tampon 2

Posté par MonRoyHome à 08:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 février 2016

En mode "Hackeuse"...

...version Parisienne !

Depuis mon dernier billet en décembre, le temps a passé vite...mais vite...! Je me demande où il est passé d'ailleurs !

J'avais prévu de faire mon Come back "2016" en vous emmenant à Montmartre...C'était sans compter sur l'idée ingénieuse de la petite marque de patrons qui monte, qui monte (j'ai nommé Louis Antoinette) , de nous offrir un concours (et par la même un patron en téléchargement gratuit) afin de nous pousser dans nos retranchements de couturière (ou plutôt nous pousser à en sortir en fait !) sur le thème "Hack la mode" ...du verbe "to hack" qui veut dire couper, tailler...voir massacrer à coup de hache ! lol ! Il fallait bien sûr comprendre par là : " vas-y, prends ce patron (je te le donne !), démonte le, taille le, mets lui la tête à l'envers, éclate toi et époustoufle nous !"

J'avoue que sur le coup, le patron de cette parisienne m'a laissée dubitative...classique à souhait et un tantinet"embourgeoisante" (enfin je me comprends). Et je l'avoue, je l'ai même trouvé ringarde (honte à moi) en fait. Cette robe là n'était, à la base, pas du touuuuut pour moi !

demotryptique-LAParisienne-Louis-Antoinette-2-1024x1024[1]

Mais cette idée de concours me plaisait bien et je me suis dit que bien au contraire, le but de la manoeuvre était de démontrer que cette robe n'était pas ce qu'elle voulait bien montrer !

Je me suis mise en tête d'en faire une robe facile à porter au quotidien, confortable et chaude (ou pas !) et avec un tissu de mon stock, car il n'était pas question d'investir pour l'instant sans avoir taillé dans le vif de mes jolis coupons en attente...(bon en fait, mon budget est parti dans la laine...les instagrameuses comprendront ! lol !). J'ai donc littéralement foncé vers mon coupon de jersey matelassé  (désolé, il est épuisé...) acheté chez The Sweet Mercerie.

J'ai coupé le patron en taille 38 (ma taille quasi habituelle que ce soit en patron ou en prêt à porter)...avant de me rendre compte que j'avais oublié de vérifier le tableau des mensurations...damned ! Mes mensurations auraient dû m'orienter vers le 40. Dans le doute, j'ai préféré rajouter mes marges de couture (sachant que les marges du patron sont déjà comprises) afin de minimiser le risque. Il n'était pas question  que je me retrouve avec une robe trop serrée. En jersey, ça ne pardonne pas sur les formes... sachant que j'ai une très légère culotte de cheval et que je déteste porter des strings...si vous voyez ce que je veux dire ! Et bien m'en a pris, car le fit est nickel.

J'ai vu dans ce concours l'occasion d'oser les modifications du patron. Pas question de le laisser tel quel. Premièrement, je trouvais l'encolure trop ras du cou (et trop sage). Je voulais également que la doublure se voit sans avoir à  lever les bras (on ne fait pas la "Hola" tous les jours, n'est-ce pas !) et vous allez vite comprendre pourquoi : mon choix de doublure s'est porté sur un petit coupon de Liberty Ianthe (acheté au salon CSF sur le stand des Tissus anglais) et parfaitement assorti à mon jersey.

J'ai donc décidé de creuser l'encolure du haut (tout en laissant telle quelle celle de la doublure), et de dessiner des pans croisés (un peu comme un cache coeur) sur le devant.

En si bon chemin, je me suis dit que je rajouterais bien des poches pour me la jouer cool ! (Ben oui, les mains dans les poches, c'est cool, non ?...)

Une fois toutes mes pièces découpées, je les ai poséee sur mon plan de travail avant de les coudre, pour essayer de visualiser l'ensemble. J'avoue que je n'étais pas très sûre de moi et j'avançais un peu à l'aveugle jusque là. L'ensemble m'a plu et j'ai eu envie de pousser un peu plus loin la customisation en rajoutant une fine ceinture de liberty (avec le peu qu'il me restait, j'ai vraiment rentabilisé mon coupon de 50 cms) et des passants pour la maintenir en place. Et j'ai terminé le tout en brodant des perles et des breloques sur le pan du devant pour égayer l'encolure.

J'ai ensuite commencé à assembler les pièces. Rien de très difficile à réaliser.  Cette robe est à la portée de toutes...jusqu'à la pose de la fermeture éclair invisible...Jusque là, je n'avais jamais réussi à en poser une correctement, faute d'avoir le bon pied de biche. Et cette fois-ci, c'est fièrement que j'ai pu sortir mon nouveau pied acheté chez Fil 2000 lors de ma virée parisienne du mois de novembre. Et bien je le dis à toutes celles qui n'auraient pas encore investi : vous attendez quoi !? Ca change la vie !

Là encore, j'ai choisi de désolidariser le haut de la doublure (les deux sont normalement cousu ensemble au niveau de la fermeture éclair pour un effet deux en un) afin de pouvoir le porter avec un pantalon. J'ai ainsi appliqué le sens littéral du vêtement "deux en un" ! C'est à ce moment là que je me suis rendue compte que la carrure était trop large pour moi et la ligne d' épaule tombait sur le bras (ce dont j'ai horreur !). J'ai dû reprendre les épaules et raccourcir de quelques bons centimètres l'arrière du patron (j'ai cousu les deux parties au centre en enlevant 2 ou 3 centimètres de chaque côté).

Voici donc ma participation au concours #hacklamode "LAParisienne" qui se déroule sur Instagram. Six finalistes (3 choisies en fonction des votes sur IG, et 3 choisis par les créateurs de Louis Antoinette) seront départagées par un jury composé notamment de Barabara du blog Bee Made qui s'est également prêtée au jeu ici et   (d'ailleurs, elle propose dans cette deuxième version un tuto pour la pose de la fermeture éclair avec de jolies finitions intérieures).

DSC_0352

DSC_0354

DSC_0356

DSC_0358

Les poches...doublées de liberty, évidemment !

DSC_0368 DSC_0369

 DSC_0359

DSC_0373

Zoom sur la ceinture et les petits plis !

DSC_0377

Et avec le haut !

 DSC_0385

DSC_0388

DSC_0380 DSC_0382

DSC_0392

DSC_0397

DSC_0407

DSC_0408

Les pans croisés, que j'ai agrémentés de biais en liberty, tout comme l'encolure, que j'ai cousu à la surjeteuse et que j'ai ensuite "fixé" avec un point zigzag.

DSC_0384

 DSC_0411

Détail des perles brodées ! J'ai trouvé ça très ludique (mais pas si facile !) et je pense que je retenterai !

DSC_0409

DSC_0410

Et avec un jean, ça donne quoi ?

DSC_0412

DSC_0420

DSC_0422

Moi, je trouve que ça marche plutôt bien et vous ?

Au final, je me suis vraiment amusée (même si j'ai cherché le temps ces dernières semaines pour coudre...avec le retour de la couture morcelée entre midi et deux !). Ma vision du patron a complètement changé (et je crois que c'était le but de Louis Antoinette ! bravo, vous avez gagné ! lol !). Je pense même que je pourrais la refaire ! Elle fait une silhouette d'enfer et se prête à tous les styles et les tissus. Et j'ai même découvert qu'elle sera très à la mode, dans les nouvelles collections !

Chez Promod !

photo-ap411079-s4-aplat-493x530[1]

La Redoute !

324509057_2_CO_1_11842636_324509057-6358c80d-bffb-48bc-a93e-8f484b8878f6_1200[1]  350003029_3_CO_1_3237556[1]

Zara !

9132102401_2_3_1[1]

Ou même HetM, dans une version plus estivale !

hmprod[4]

 

 

Vous pouvez découvrir toutes les versions des hackeuses sur IG par ici. Il y a du lourd ! Même si je sais déjà que je ne suis pas dans le trio de tête pour le choix des six finalistes, je croise les doigts pour les 3 coups de coeur de la marque, sait-on jamais !

DSC_0364

Des bises, les filles !

Tampon 2

 

09 décembre 2015

La recette du Caramel ....

...à la moutarde et au curry, ça vous dit !?

Comment ça :"beurk" ?! T'aimes le caramel ? T'aimes la moutarde et le curry ? Ben alors !

Et là, je devine les moues dubitatives de celles qui se demandent comment j'ai pu marier ces saveurs dans une groumandise sucrée, de celles qui auraient aimé trouver une recette "à se rouler par terre" d'un divin caramel au beurre salé rapporté de Bretagne lors de mon escapade de la Toussaint...

Et bien non !!! Toutes celles qui m'ont croisé au CSF le 20 novembre ont sans doute deviné de quoi je vais parler : du dernier gilet tombé de mes aiguilles spécialement pour l'occasion puisqu'assorti à mon Trop Top d'automne...rapport à la couleur des feuilles des arbres !

Ce caramel là est issu du patron de Isabell Kraemer : Le caramel cardigan. A la base, il s'agit d'un modèle rayé que j'ai choisi de faire uni dans un mélange de laine Isager trouvé chez Laine et Tricot : La Alpaca 1 couleur Moutarde et la Higland wool couleur Curry.

J'ai tricoté la plus grande taille : le L. Jusque là, mis à part le Léon de la Poule, que je tricote dans la plus petite taille, j'ai toujours eu du mal à déterminer l'aisance pour un tricot. Si j'ai bien tout compris (corrigez moi si je me trompe !), on prend son tour de poitrine et on réalise la taille au-dessus (soit 5 à 10 cm d'aisance). Or pour mes deux derniers tricots (le Il Grande Favorito et le Comfort Zone...que je ne vous ai d'ailleurs encore pas montré, promis ça va venir !) je trouvais que l'aisance était malgré tout insuffisante, le corps étant pour chacun d'eux encore trop ajusté à mon goût (je n'ai pas dit "trop petit" attention !).

Et pour cette fois, le choix du L fut judicieux puisque je le trouve parfait !

C'est un modèle simple, agrémenté de fausses coutures sur les côtés réalisées par un jeu de points qui permet d'égayer un tout petit peu la monotonie du jersey sans compliquer la réalisation "zéro neurone" dont j'ai besoin le soir devant la télé. Il se tricote en Top Down (il commence donc par la haut) sur aiguilles circulaires (zéro coutures) avec des augmentations permettant de réaliser des emmanchures raglan fort jolies, et un point fantaisie en début et fin de rang pour réaliser la bordure des pans du gilet.

Mais trêve de blabla...

DSC_0249

DSC_0251

Le point fantaisie de début et fin de rang pour de jolies finitions, qui sont visibles uniquement sur l'envers...

mais comme les deux pans du gilet se portent en "tombé", ils se laissent facilement entrevoir.

DSC_0252

Les raglans

DSC_0254

DSC_0256

 

DSC_0325

DSC_0327

DSC_0341

DSC_0345

DSC_0350

Je le porte ouvert mais il peut facilement se porter fermé avec les deux pans croisés et un gros bouton ou une jolie broche.

DSC_0352

DSC_0354

DSC_0359

DSC_0363

On comprend un peu mieux sa construction en voyant les deux pans largement ouverts...une sorte de grand rectangle !

DSC_0366

DSC_0370

DSC_0391  DSC_0338

Et là, pose improbable pour vous montrer les fausses coutures côtés et manches

DSC_0375

DSC_0376

Alors, elle vous plait cette saveur moutarde au curry ?

Des bises, les filles !

Tampon 2

 

Posté par MonRoyHome à 08:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

03 décembre 2015

L'indispensable Trop Top d'automne...

...au salon CSF ! Cette fois, je vous présente la tenue que je portais le vendredi !

Une fois de plus tout est dans le titre.

C'est l'histoire d'un coupon de popeline imprimé Cachemire déniché chez ma dealeuse de tissus préférée Yvonne de The Sweat Mercerie. Encore un coup de coeur dans lequel j'ai de suite imaginé un top à basque ou une tunique. Il n'était pas question de réitéré Marthe et son effet "Femme enceinte" mais mon amour pour les petites fronces me dirigeait droit vers un modèle du genre.

Les modèles La Rousse et l'Indispensable de Delphine et Morissette me faisaient de l'oeil depuis un moment. Mais j'avais aussi trèèèèès envie de réaliser le Trop Top de Ivanne Soufflet. Mon coeur a balancé entre les deux un petit moment quand un jour "eureka", je me suis réveillée (enfin c'est une image !) en décidant de modifier le Trop Top à la manière de l'Indispensable ! Je faisais d'une pierre deux coups...et l'économie d'un patron ! ^^

 

DSC_0241

DSC_0242

DSC_0244

Je suis donc partie du patron version B. Pour le devant, j'ai tracé une ligne au niveau de la taille. Sur cette ligne, j'ai placé un point à 10 cms de la ligne de milieu devant et j'ai ensuite tracé une perpendiculaire à partir de ce point jusqu'à la ligne d'ourlet  (ça nous donne un rectangle qui reste solidaire du haut). J'ai ensuite découpé le patron au niveau de la ligne de taille en partant du côté jusqu'au point et en redescendant sur la perpendiculaire jusqu'à l'ourlet, afin de découper une demi basque devant. J'ai ajouté à cette demi basque une dizaine de centimètres à froncer. J'ai découpé cette demi basque deux fois dans le tissu afin d'avoir un côté droit et un côté gauche.

DSC_0240

J'ai ensuite assemblé chaque demi basque (une fois froncées) de part et d'autre du "T" du devant (issu du rectangle resté solidaire du haut). Il faut à ce moment un peu de dextérité. Celles qui ont déjà réalisé le short Chataigne de Deer and Doe sauront facilement s'y prendre puisqu'il s'agit de la même technique que celle pour coudre la pointe en "V" devant (et de la fixation de la parementure du modèle d'Ivanne aussi d'ailleurs !). Il faut d'abord coudre un bord, puis s' arrêter à l'angle, aiguille en position basse. On tourne le tissu de 90 ° (aiguille toujours piquée dans le tissu) et on termine l'autre côté. Ca paraît facile comme ça mais j'avoue avoir eu quelques suées au moment de la réalisation.

DSC_0245

Pour le dos, j'ai découpé le patron au niveau de la taille. J'ai également ajouté une dizaine de centimètres à froncer. J'ai découpé cette basque à fronces une fois dans la pliure. Je l'ai froncée et cousue à la partie haute du top (ça c'est facile !).

J'ai ensuite repris les explications d'Ivanne pour le montage. J'ai choisi de réaliser l'encolure avec la parementure, en sous-piquant celle-ci mais comme je l'expliquai dans mon dernier post, cela ne suffit pas pour la maintenir bien en place (N'est-ce pas Déborah au Carré ! clin d 'oeil à Couleurs Blanche et Débocréation qui ont pû constaté par elles-mêmes, au détour de nos divagations dans les allées du salon, ce que je vous rapporte là). Il faudra, je pense, que je la surpique à 1 cm.

DSC_0233

DSC_0234

DSC_0236

La sous-piqure de la parementure vue de l'envers

DSC_0237

DSC_0238

Sous-piqure vue de l'endroit

DSC_0243

Au moment du montage des manches, j'ai constaté un décalage d'environ 1 cm au niveau  des aisselles entre la manche et le corps. J'avoue avoir été interloquée qu'une erreur puisse s'être glissée sur le patron, connaissant Ivanne et ses interminables vérifications ! ^^ En fait, l'erreur venait de moi. J'avais dessiné la manche en 48 au lieu de 38. Du coup, la manche est un peu plus large et aussi plus courte. Vous constaterez que cela ne se voit pas mais je sais maintenant la différence depuis que j'ai réalisé le Trop top à skull avec les manches en 38 cette fois.

DSC_0262

DSC_0260

DSC_0265

DSC_0266

DSC_0277

DSC_0311

DSC_0312

Je suis archi fan de cette encolure dos !

DSC_0277

DSC_0281

Je suis archi fan de cette basque froncée asymétrique !

DSC_0289

DSC_0290

DSC_0299

Bref, vous l'aurez compris, ce Trop top est indispensable !

La prochaine fois, je vous fais goûter un caramel à la moutarde et au curry ! hmmmm !

DES BISES, LES FILLES !

Tampon 2

 

Posté par MonRoyHome à 08:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,